293 701 visites 11 visiteurs

Samy El Jammal : « Cette année, il ne faut rien s’interdire ! »

7 septembre 2018 - 08:36

ITW Présaison • N1 - 2018-2019 • Élite Val d’Oise Handball

 

Arrivé à Saint-Gratien Sannois à l’été 2016 à l’aube d’une saison en Proligue pleine d’émotions, le manager général et entraîneur principal de l’Élite Val d’Oise Handball et du SGSHBC entame une 2e saison en N1 très importante après quelques déceptions en 2017-2018. Place au jeu, face à Chambéry pour commencer, avec, on l’espère et on le souhaite à son groupe renouvelé à 50%, de nombreuses victoires à la clé cette saison !

 

• Fred Thoos (Élite Val d’Oise Handball) : Samy, nous voici au début d’une nouvelle saison, déjà. Vous avez de nouveau effectué une grosse préparation depuis début août, avec notamment un séjour foncier intense à Chamonix. Parle-nous de cette préparation et des matches amicaux jusqu’à ce premier match de championnat !
Samy El Jammal (Élite Val d’Oise Handball) : Avec une équipe renouvelée à 50%, il était important de faciliter l’intégration des nouveaux avec un stage de cohésion. Chamonix est un lieu propice au travail physique et à l’émergence d’une vie de groupe. Nous avons fait plusieurs séquences d’entrainement avec une opposition adverse pour permettre de travailler (contre Livry-Gargan, Lyon-Caluire et la réserve du Paris SG). J’ai ponctué la préparation par trois matches de préparation contre Gien, Villeurbanne et Amiens, toutes des équipes de Nationale 1 évoluant dans d’autres poules que la nôtre. Des matches riches d’enseignements (une victoire pour 2 défaites) qui nous ont montré le travail que doit accomplir encore l’équipe pour acquérir des automatismes et développer des affinités dans le jeu.

• Décris nous ton équipe version 2018-2019. Elle a beaucoup évolué avec les départs importants notamment d’Amilcar Martily, Micka Marie-Claire, Omar Bénali et Mehdi Lacritick, l’arrivée de six nouveaux joueurs et la promotion de nombreux jeunes en interne. C’est une évolution logique, mais aussi un nouveau cycle qui s’ouvre avec le maintien notamment d’éléments essentiels du groupe ?
Oui, c’est un nouveau cycle qui débute. 50% de l’équipe renouvelés, ce n’est pas rien ! Les choix d’orientation stratégiques pour la structuration et la professionnalisation de l’entité Élite Val d’Oise ont obligatoirement pénalisé le côté sportif. Mais si nous voulons franchir le cap vers la Proligue, ces choix d’embaucher deux personnes à plein temps étaient indispensables. Donc l’équipe de cette saison est rajeunie… par son âge, certes, mais aussi par son vécu et son expérience communes. Il faudra naturellement un peu de temps pour créer la bonne osmose dans le jeu.

• Quels sont les enseignements que tu as tirés de la saison passée, la première pour l’Élite Val d’Oise Handball, sans véritable objectif dicté par tes dirigeants autre que la participation à la poule Play-Off… loupée pour un petit but (et un résultat nul) à la fin de la première phase ? As-tu connu beaucoup de regrets, de déceptions ou tout de même des satisfactions après l’effervescence de la saison en Proligue ?
Sur le plan comptable, quand on fait le bilan des matchs “réellement” gagnés et perdus, je n’ai pas de regret. Deux journées avant la fin de la 1ère phase, nous étions déjà qualifiés en Play-Off ! Dans un championnat très homogène, la perte des trois points d’une victoire obtenue lors du premier match de la saison (sur tapis vert) nous a tirés une balle dans le pied. Mais j’ai également des regrets, oui. Car on avait les capacités d’accrocher lors de la dernière journée cette place en Play-Off. Notre manque de régularité a été aussi problématique. Cette saison est complètement différente. Pas de point de comparaison. Un nouveau cycle commence et on a tous à apporter notre pierre à l’édifice. Sur le terrain, mais aussi en dehors du terrain. Le projet Élite Val d’Oise a été lancé la saison passée. Il renforce ses bases cette saison et doit prendre son envol la saison prochaine.

• Nous voici au départ d’une nouvelle aventure pour l’Élite Val d’Oise Handball, donc, et une 2e saison. Quels sont tes objectifs sportifs ?
Des objectifs toujours plus hauts. Notre ambition est d’atteindre les Play-Off. Mais il faut aussi rester lucide sur le fait que l’équipe connait un renouvellement majeur. Cependant, il ne faut rien s’interdire ! Il faut se donner les moyens de réussir. Et ça commence déjà par le travail. L’équipe a de la qualité, mais elle doit gagner de la confiance pour croire en elle. Seules des victoires apporteront cette confiance et ensuite… j’aime bien cette citation de Peter Drucker (théoricien autrichien) : « Le meilleur moyen de prédire le futur, c’est de le créer. »

• Certains joueurs évoquaient l’an passé face à l’Élite la volonté de “se payer” l’ex-Proligue pour se donner un surplus de motivation et tenter de vous contrer. Penses-tu que cette année vous serez encore dans cet état d’esprit face à des équipes de N1 qui ne lâchent jamais rien, comme on l’a vu l’an passé, que ce soit les réserves d’équipes pros comme les équipes aguerries à ce niveau ?
Cette année, on laisse cette étiquette à Besançon qui sera la très grosse cylindrée et le seul VAP de notre poule 3. De plus, nous sommes dans la poule de l’Est, donc des équipes très rugueuses et combatives, surtout chez elle devant leur public toujours très nombreux et bruyant. Nous espérons avoir du monde pour venir nous encourager cette saison à domicile. Nous aurons à cœur de montrer un beau visage et nous aurons besoin du public pour nous transcender sur le terrain.

• La première phase du championnat est courte, comme l’an passé. Penses-tu que vous n’aurez aucun droit à un temps d’adaptation, que vous devrez être prêts très vite, sans avoir trop le droit à l’erreur dans les résultats ?
C’est le dilemme du sport co’, encore plus avec cette formule de N1. Notre contexte nous demande plus de temps pour être performant, mais le championnat n’attend pas ! Il faudra faire avec, ce sont les mêmes règles pour tout le monde.

• Avec ce nouveau cycle dans ton groupe N1, sens-tu un souffle nouveau qui s’inscrit dans le club avec l’ambition à plus ou moins long terme de retrouver les rangs du professionnalisme et la Proligue ?
Clairement oui. Un souffle nouveau dans le groupe et un nouvel élan dans la structuration du projet. C’est important et ce sont de bons signaux. Mais le nerf de la guerre est et sera toujours le budget. Sans moyens supplémentaires, pas de Proligue.

• Dans la foulée de la continuité de l’Élite Val d’Oise, cette “Entente” entre clubs a été renforcée par l’accord avec d’autres clubs et étendue aussi aux catégories U18, U17 et U15 et est marquée par l’arrivée d’équipes Filles. Sachant que la formation a été renforcée notamment au Saint-Gratien Sannois Handball Club, il règne une exigence dans la formation toujours plus grande dans la pratique, en même temps que l’ambiance doit être bonne pour l’apprentissage du handball et son renforcement ?
Oui. Et preuve en est avec l’intégration dans le groupe N1 de plusieurs jeunes joueurs issus de notre formation interne (Josué et Yanis des U18) et d’autres jeunes comme Gérald, Lucas (Bois). Ils devront “apprendre” vite pour venir renforcer l’équipe, car il est clair que je compte sur eux cette saison.

• L’Élite Val d’Oise Handball se veut rassembleuse des meilleures formations du département et a vocation à terme de devenir le club du 95 au niveau professionnel. Ce projet intéressant et motivant est-il toujours viable en Île-de-France, une région si particulière, en même qu’il demandera de gros efforts dans le travail sportif, extra-sportif, mais aussi en dehors le soutien toujours plus appuyé des collectivités et l’arrivée ou le maintien de partenaires privés ou publics à différents niveaux ?
Tout ce que je peux dire, c’est qu’il y aura toujours des jeunes qui pratiqueront le handball. Donc, il y aura toujours une nécessité de les former. Sur le Nord parisien, il y a une place à prendre dans le handball professionnel. Je le souhaite, je l’espère… Mais la question devient politique. Donc, elle sort de mon domaine de compétences.

• Que faut-il te souhaiter, comme à l’ensemble du staff et aux joueurs N1, pour ce début de saison et cette première phase ?
Des victoires !

Interview réalisée par Frédéric Thoos
Photos : Élite Val d’Oise Handball

http://elitevaldoisehandball.clubeo.com/

 

« Nous espérons avoir du monde pour venir nous encourager
cette saison à domicile. Nous aurons à cœur de montrer un beau visage
et nous aurons besoin du public pour nous transcender sur le terrain. »

Commentaires

MATCHS SENIORS 1