248 126 visites 7 visiteurs

Alameen Abdul Khudoos : « On veut gagner nos 7 derniers matches »

3 avril 2018 - 07:04

L’Après-Match - N1…
• Playdown - 5e journée : contre Stade Valeriquais HB (35-29)

 

De nouveau victorieux à domicile, face à la lanterne rouge, l’Élite Val d’Oise Handball reste en haut de tableau de la Poule 1 des Playdown de N1. Alameen Abdul Khudoos, son ailier gauche, revient sur ce match gagné en deux temps contre le Stade Valeriquais et sur le sprint final à aborder en boulet de canon. Histoire de se faire plaisir et ravir supporters, staff, dirigeants et clubs lancés vers une saison 2018-19 pleine de promesses !

 

• Frédéric Thoos (Elite Val d’Oise Handball) : Troisième match à domicile en Playdown et troisième succès, après une rencontre compliquée parfois…
Alameen Abdul Khudoos : Par rapport au match de Oissel Rouen (perdu 26-33), on avait besoin de jouer au Handball, ce que l’on n’avait pas fait la semaine dernière. Cette semaine, on s’était préparé pour. Lundi dernier, on avait fait un point sur la situation, comme quoi il nous restait 8 matches à jouer, et que le sprint final commençait maintenant ! C’était bien de regagner chez nous, à Franconville. Il nous manquait Amilcar (Martily) sur ce match. Et malgré son absence, on a fait un match correct, avec du déchet encore et au cours duquel on aurait pu mieux faire ! C’est comme ça que l’on avancera et que l’on retrouvera le plaisir.

• Yasser (Boukheda) nous disait après le match de l’ACBB qu’il fallait retrouver le plaisir, bien jouer pour finir 1er de la poule et préparer la saison prochaine. Un ensemble de choses vous animent désormais…
Exactement. Il restait huit matches avec l’objectif de finir 1er. On veut gagner ces sept derniers désormais !

• Cette nouvelle victoire a été obtenue en deux temps, après un gros début, des temps faibles et un retour en force pour lâcher l’adversaire… 
Oui. Il nous manquait - avec Amilcar - une rotation sur la base arrière. Moi, j’ai joué aussi demi-centre, qui n’est pas mon poste habituel. Cette absence a pesé. Et même si on a connu des phases compliquées, le résultat est là. C’est l’essentiel.

• Cette équipe, même dernière de sa poule, n’a rien lâché. Encore un adversaire dans la lignée de ce que propose cette N1 cette saison… 
Question niveau, entre guillemets ils sont “en-dessous” de nous. Sur le papier, nous devons être meilleurs. Ils nous ont accrochés, mais les semaines vont passer et on va retrouver notre jeu. J’en suis sûr.

• Qu’est-ce qui manque pour assommer le match, ce que vous n’avez encore pas fait ?
On manque des tirs qu’on doit marquer. Ce n’est pas nouveau. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut travailler et on va réussir petit à petit à passer ce cap.

• Tu fais partie des joueurs qui ont réussi à mettre de côté la déception de ne pas disputer les Playoff, mais de devoir bien figurer dans une saison compliquée, sans réel objectif autre qu’une participation à ces Playoff ? 
C’est vrai que l’on avait un peu de flou au niveau des objectifs. Si on ne pouvait pas monter, on devait bien figurer, car on a une grosse équipe. D’un point de vue personnel, le Handball est un sport avec des matches à gagner, tous ! Donc, s’il y a la déception de ne pas être en Playoff, il faut finir 1er à présent !

• En vous faisant plaisir… 
Ce qui nous a manqué à Oissel ! Là, ce soir, on en a repris. Mais face à une équipe comme le Stade Valeriquais, on doit faire un peu mieux.

• Depuis le début de saison, on a l’impression de retrouver des joueurs comme toi ou Amilcar dans leur prestation et le plaisir justement… Certains peuvent paraître débloqués après la pression de la Proligue ?
Oui. D’un point de vue personnel, j’ai aussi plus de temps de jeu. Je peux plus m’exprimer aussi. Cela doit me permettre de me montrer, marquer plus et avoir plus d’opportunités.

• D’un point de vue du jeu, l’Élite Val d’Oise se situe réellement entre les derniers de l’an passé en D2 et les meilleurs de cette saison en N1 ? 
Oui et non. La Proligue 2016-17 avait un niveau très élevé. Il y a un très gros écart cette année entre les deux divisions. C’est dur de juger une équipe sur deux divisions en un an.

• L’objectif, c’est déjà de préparer l’an prochain pour viser haut ? 
On attend les retours des dirigeants et de savoir sur quel projet on va pouvoir se fixer. L’Élite Val d’Oise Handball est jeune. On a des interrogations, on attend tous des réponses quant à la stratégie de développement. Mais j’étais au Pôle d’Eaubonne et ce projet est très intéressant… Même si cette saison, on aurait pu faire mieux !


Interview réalisée par Frédéric THOOS (Elite Val d’Oise Handball)
Photos : Martine RICHE & Patrick PAUMARD


. Prochain match de l’Élite Val d’Oise Handball - N1…
Playdown - 6e journée :
 le samedi 14 avril au Paris Saint-Germain Handball (19.30, Stade Pierre de Coubertin)

. Déjà joués…
- 1 : contre Cercle Paul Bert Rennes HB, 30-25 (mt : 17-13)
- 2 : à Handball Hazebrouck 71, 23-28 (mt : 13-14)
- 3 : contre AC Boulogne-Billancourt, 27-25 (mt : 12-14)
- 4 : à Oissel Rouen Métropole, 26-33 (mt : 11-16)
- 5 : contre Stade Valeriquais, 35-29 (mt : 17-14)

Commentaires

Patrick paumard 3 avril 2018 16:01

bonjour, En voici une belle interview réaliste et optimiste, Keep it up bravooo