248 124 visites 7 visiteurs

ALEXANDRE GO nous présente LES NOUVEAUX JOUEURS DE L’ÉLITE 2017-2018 !

7 octobre 2017 - 15:55

L’Avant-Match - N1…
. 5e journée : contre Bruges 33 Handball

 

ALEXANDRE GO nous présente LES NOUVEAUX JOUEURS DE L’ÉLITE 2017-2018 !

 

Qui mieux que notre capitaine de la N1 pour nous présenter les nouveaux membres du groupe 2017-2018. Faisons connaissance avec André Magne, coach adjoint, Loïc Manhoso, Jason Delgado, Ludovic Leandry et Samuel Alexandrine vus par Capt’ain Go !

 

André MAGNE (entraîneur adjoint) : « Ah, Dédé… C’est une très bonne pioche. Il nous apporte à la fois la bonne humeur, de l’exigence et il nous rentre dedans comme il faut. Il sait trouver les mots pour nous mettre dans le droit chemin. Il apporte un lien avec le groupe intéressant, amené aussi d’une façon différente. Une très bonne recrue et un très bon complément avec Samy, qui est très posé… Notre trio du staff se complète très bien, avec Dédé, Samy et Youcef, tous différents. Enfin, comme il vient de Franconville, avec notre projet et les nouveaux joueurs, c’est un vrai plus, un repère supplémentaire important. »

 

Loïc MANHOSO (Demi-centre) : « Il peut évoluer sur les trois postes de la base arrière, partout en défense. C’est un coéquipier modèle, que tu aimes avoir avec toi dans l’équipe. Il est sérieux, il ne râle pas, s’entraine toujours bien, avec beaucoup d’investissement et à l’écoute de tout le monde. Il fait son job… Pas un mot plus haut que l’autre… Je ne dis pas qu’il est facile, mais il est très respectueux. Quand il faut aller au charbon, il y va. Il nous apporte aussi son côté chambreur, juste ce qu’il faut. C’est quelqu’un de très subtile, expérimenté et mature. Un très bon ajout dans le groupe. »

 

Ludovic LEANDRY (Base arrière) : « Il a de grosses qualités athlétiques. C’est un puncheur. Quand il faut mettre de la dynamite, on envoie Ludo au charbon et il mettra toute son énergie. Très volontaire, il ne rechigne pas au travail. Il veut passer un cap et apporter à l’équipe. Au début ce sera un peu dur pour lui, dans un niveau de jeu différent de ce qu’il connaissait à présent. Il va devoir apprendre ce niveau un peu nouveau pour lui. Mais nous tous, joueurs et coaches, on ne doute pas de ses capacités de joueur et humaines, à nous apporter le moment venu. Ça va arriver super vite… On ne peut pas parler de Ludo sans parler de Jason, les “Bads Boys”, Will Smith et Martin Lawrence ! À vous de trouver qui est qui… »

 

Jason DELGADO (Ailier droit) : « Le duo avec Ludo ! Jason est beaucoup plus calme et réservé… sur le terrain. En dehors, les deux, c’est un sketch ! La bonne humeur, un plaisir d’être avec eux. Au départ, Jason était plus dans le groupe de la N3, avec beaucoup de travail à accomplir pour franchir un cap en N1 et en devenir un joueur de façon régulière. Il doit gagner de la confiance en lui, alors que nous, on a tous confiance en lui par ce qu’il nous montre ! Mais, ça va très bien se passer. Pas de doute là-dessus. »

 

Samuel ALEXANDRINE (Pivot) : « Le plus jeune joueur du groupe ! Une bonne découverte. Sam’, on a appris sa venue assez tardivement. “Un grand pivot antillais arrive du PSG. Vous allez voir…” On arrive et on voit Sam’, sur la pointe des pieds mais qui écoute tout ce qu’on lui dit. C’est une éponge. Tu lui dis un truc, il veut l’essayer tout de suite et une semaine plus tard, il a encore progressé. Ça va être super de bosser avec lui. C’est un petit jeune, qui a vraiment envie de réussir. Il se donne les moyens, ce doit être celui qui bosse le plus. Il fait la N3, la N1, le matin avec les pros… C’est un bosseur, avec ses qualités physiques et de détermination. Il doit être plus mature dans son jeu, plus agressif. Il doit se servir de son physique pour en imposer encore plus. Mais en un mois et demi, il a énormément progressé. Je le vois beaucoup en N3. Dès qu’il est sur le terrain, il apporte une énorme plus-value. Un modèle dans l’état d’esprit et l’investissement… mais hyper réservé et facile d’accès et de discussion. »

 

Le niveau général des nouveaux du groupe : « Ils ont les qualités physiques et techniques pour évoluer en N1. Mais le delta pour évoluer en N1 ne se fait pas que sur ça. Il se fait sur la compréhension de l’exigence de ce niveau-là, sur le temps de décision, les repères tactiques. Beaucoup de petits détails qui font que pour Loïc et Ludo c’est plus ça à incorporer aujourd’hui. Car à l’entraînement, ils sont très très performants. Jason, c’est différent. Il a un poste d’ailier, de finisseur. C’est vraiment une question de confiance en lui. Enfin, Sam’, c’est un peu l’ensemble, car il est jeune. Il était encore en U18 l’an passé. Il faut s’adapter au niveau Séniors. Une fois que l’on s’est adapté à ce niveau et au fait qu’il faut être rigoureux et exigent tout le temps, malgré son niveau, on passe le delta pour être en N1. Mais tous, sur les matches amicaux, ont démontré qu’il n’y avait pas de raison que ça ne passe pas. Même si la compétition, c’est autre chose que les matches amicaux. Personne ne se fait de souci sur leur niveau. Les seuls qui doivent s’en faire, j’espère, ce sont ceux qui sont en poste aujourd’hui et qui vont se dire “merde, ça tape à la porte et y a pas de raison qu’ils ne jouent pas”. »

 

Hugues, Béno, Lucas, Scane, les copains venus du groupe N3 : « Lucas s’entrainait déjà avec nous l’an passé et les autres sont des anciens. C’est ma sixième saison au club. Soit, je les ai connu durant ces années, soit je les connais d’avant ! Hugues (Mahieux) est revenu dans le groupe comme un joueur majeur cadre. Il apporte aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Béno (Oger) va être dans la concurrence avec Hugues et Martin dans les cages. Il apporte son petit brin de folie. Il s’entraîne très bien. Cela ramène un mec en plus qui veut être bon à l’entraînement, déjà, et nous pousse à cette exigence aussi pour pouvoir lui marquer des buts. Scane (Maxime Jarrigeon), c’est Scane. Il a de grandes qualités de joueurs. Il a l’instinct du joueur. Maintenant, il est toujours jugé sur la durée et on espère qu’il va montrer sa maturité et qu’il est devenu performant dans la durée, un joueur patient. Comme les nouveaux qui ne jouent pas beaucoup, lui va aussi devoir accepter qu’il aura peu de temps de jeu au départ, car il y a des gars expérimentés en place. C’est un très très bon joueur. On espère qu’il a fait des progrès pour nous apporter quand on aura besoin de lui. On a toujours besoin de ce genre de joueur. Lucas (Desiree), enfin, c’est un petit jeune qui s’entraîne avec nous depuis l’an passé. Et ce n’est pas pour rien qu’ils ont misé sur lui plutôt que recruter un autre ailier derrière Maro (Omar Benali). Il travaille, il est à l’écoute. Il a besoin d’emmagasiner de la confiance et doit arrêter de mettre le pied sur la zone quand il shoote : “Lucas, la ligne continue, c’est une zone, ne marche pas dessus” ! Il a des qualités athlétiques hyper intéressantes, de shoot aussi. C’est un gagneur. C’est un petit jeune qui doit s’affirmer davantage, doit gagner en exigence avec lui-même dans la durée et doit être patient pour mettre le coup de pied aux fesses de Maro le moment venu. C’est le jeu. »

 

Un groupe 2017 multiculturel : « C’est génial, ce qui fait la force du groupe ! On a une énorme mixité, que ce soit sur l’âge, sur les origines, sur l’expérience, sur les caractères. Si quelqu’un rentre dans le vestiaire, il va voir deux ou trois univers différents. Ça se retrouve au quotidien à l’entraînement. On s’enrichit les uns des autres, on se nourrit de cette mixité. Ça fait un bon petit mélange. Pour le moment, c’est aussi une de nos grosses forces ! On va essayer de capitaliser sur cette force-là. Ce groupe 2017-2018 est riche et fort. »

 

Interview réalisée par Frédéric Thoos (EVOH)

Commentaires